Etalonnage des thermomètres à sonde : quoi ? quand ? comment ?

15 mars 2021

La température est un paramètre indispensable à contrôler en hygiène alimentaire. Mais encore faut-il avoir des thermomètres à sonde qui donnent les bonnes températures… Rappel des vérifications à effectuer !

etalonnage-sonde-thermometre

Définition de l’étalonnage :

Tout appareil de mesure dans un établissement doit faire l’objet d’une vérification de l’étalonnage : les balances (voir l’article à ce sujet) ou encore les thermomètres à sonde sont à contrôler régulièrement.

Certaines sondes de température nécessitent un contrôle de l’étalonnage réalisé par un professionnel. Par exemple : les sondes de températures de chambres froides vérifiées par un frigoriste (bien conserver le justificatif de passage).

Pour les sondes de température utilisée en production ou pour des contrôles produit (contrôle à réception, refroidissement…), il est possible de réaliser le contrôle en interne, selon deux méthodes !

 

Vérification de l’étalonnage d’un thermomètre à sonde :

-        Méthode 1 : Avec un thermomètre étalon

Le thermomètre étalon sera la référence. Assurez-vous d’avoir le certificat d’étalonnage du fournisseur ou d’un laboratoire et que la date de validité soit encore bonne.

Il suffit ensuite de comparer la valeur du thermomètre étalon à la valeur du thermomètre à vérifier.

Choisissez un milieu homogène (par exemple : un verre d’eau) pour y plonger les sondes des deux thermomètres et avoir des valeurs comparables.

 

-        Méthode 2 : Sans thermomètre étalon

On utilise dans ce cas-là un mélange d’eau et de glace. Par définition, ce mélange est à une température de référence de 0.0°C.

Il suffit ensuite de placer la sonde du thermomètre à vérifier dans ce mélange et de lire la valeur (qui doit être de 0.0°C).

 

-        Formalisation du contrôle

Que vous optiez pour l’une ou l’autre des méthodes de contrôle d’un thermomètre à sonde, il est important de noter les éventuels écarts obtenus avec la référence (le thermomètre étalon ou le mélange eau/glace à 0.0°C°).

Une fiche doit permettre de récapituler la méthode utilisée, la date du contrôle, la référence du thermomètre contrôlé (par exemple : le numéro de série ou un nom attribué) et l’éventuel écart constaté.

C’est à vous de fixer la fréquence du contrôle (1 fois par mois, 1 fois par an…), à définir en fonction de votre activité et de votre fréquence d’utilisation.

Fixer également une valeur limite pour laquelle votre sonde de température devra être remplacée (par exemple, pour un écart supérieur à plus + ou - 1°C avec la référence, décision de remplacer la sonde).

 

Visionner la vidéo Youtube

youtube: 

Voir toutes les News