Intoxications alimentaires en France : +24% entre 2017 et 2018…

04 mai 2020

Comme chaque année, l’agence Santé Publique France a publié (fin mars 2020) son rapport de données sur les toxi-infections alimentaires collectives déclarées en France en 2018.

tiac-2018-intoxication-france

Le dispositif de surveillance des intoxications alimentaires en France :

Pour rappel, une « Toxi-Infection Alimentaire Collective » (=TIAC) est définie par au moins 2 personnes, présentant les mêmes symptômes et dont on peut rapporter la cause à une même origine alimentaire

En France, les TIAC sont à déclaration obligatoire depuis 1987.

A partir des données collectées, l’agence Santé Publique France a pour mission :

  • de surveiller l’évolution épidémiologique des toxi-infections alimentaires collectives
  • d’identifier les aliments à risque et les microorganismes pathogènes. Elle peut ainsi orienter les mesures de contrôle et de prévention en lien avec les autorités concernées
  • d’informer le grand public

Le traitement des données permet chaque année de publier un rapport sur les toxi-infections alimentaires collectives en France.

Une augmentation entre 2017 et 2018 :

Au total, 1 630 toxi-infections alimentaires collectives ont été déclarées en France en 2018, affectant 14 742 personnes, dont 777 (5%) se sont présentées à l’hôpital (hospitalisation ou passage aux urgences) et 2 sont décédées.

Parmi les 1 630 TIAC déclarées en 2018, 471 (29%) sont survenues dans le cadre de repas familiaux, 638 (39%) en restauration commerciale et 504 (31%) en restauration collective (entreprises, cantines scolaires, banquets, instituts médico-sociaux).

 Le premier constat qui ressort de ces chiffres est la nette augmentation des TIAC entre 2017 et 2018 : +24%.

Cette augmentation s’explique par des TIAC plus nombreuses dans le domaine familial (+35%) et en restauration collective (+29%). Les TIAC en restauration commerciale ont également augmenté mais dans une moindre mesure (+14%).

Les agents pathogènes responsables des TIAC :

Comme en 2017, l’agent pathogène le plus fréquemment confirmé est la bactérie Salmonella, représentant 35% des TIAC à agent confirmé. Pour en savoir plus sur cette bactérie, relire l’article à son sujet.

Suivent ensuite l’agent Bacillus Cereus (15% des TIAC à agent confirmé), puis Campylobacter (13%) et Norovirus (12%).

Les deux décès ayant eu lieu en 2018 concernent deux personnes étaient âgées de plus de 85 ans vivant dans des établissements hospitaliers pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). La première personne est décédée des suites d’une intoxication confirmée microbiologiquement à Bacillus cereus. La seconde est décédée suite à une intoxication où Bacillus cereus et Clostridium perfringens étaient suspectés.

Les aliments contaminés par des TIAC :

Dans 30% des TIAC où un agent pathogène a été confirmé ou suspecté, les aliments suspectés étaient multiples, composés de divers ingrédients ou étaient des plats cuisinés (exemples : salades composées, pizzas, sandwichs, buffet…) ne permettant pas de suspecter une catégorie d’aliments particulière. La consommation de viande a été suspectée d’être à l’origine de 10% des TIAC, suivie par les coquillages (8%), les volailles (7%), les oeufs et produits à base d’oeufs (7%), les poissons (5%), les produits laitiers (3%), les crustacés (2%) et les produits de charcuterie (1%).

Les non-conformités responsables des TIAC :

Dans les trois lieux de repas (milieu familial, restauration commerciale ou restauration collective), les non-conformités les plus fréquemment relevées étaient liées :

  • à un équipement défectueux ou inadapté (44% des TIAC où des non-conformités ont été relevées),
  • à un non-respect des règles d’hygiène ou une manipulation inappropriée des aliments par un membre de la famille ou du personnel (37%),
  • à une contamination des matières premières, intermédiaires ou produit fini (30%)
  • à un problèmes de fonctionnement : défaut de la chaîne du froid / chaud, erreurs de préparation… (4%)

Une fermeture des établissements a été ordonnée pour 19 (7%) restaurants commerciaux et 12 (5%) établissements de restauration collective où des mesures ont été ordonnées.

 

Sources :

Site de l’agence Santé Publique France

Visionner la vidéo Youtube

youtube: 

Voir toutes les News