Décongélation : l’étiquetage obligatoire pour les pâtisseries

13 mai 2019

« Ne jamais recongeler un produit décongelé » cette phrase présente sur les emballages de nos produits est désormais assez connu du grand public. Mais qu’en est-il pour les produits non pré-emballés, comme les pâtisseries vendues en boutique qui peuvent être décongelées ? Explications sur une consigne d’étiquetage pas encore appliquée comme il le faudrait…

etiquetage-patisserie-decongelation

Définition et réglementation

On parle de « denrées non préemballée » pour les denrées alimentaires présentées en vente sans emballage et emballées au moment de l’achat, comme par exemple les pâtisseries vendues dans une boulangerie/pâtisserie ou encore une pizza à emporter, un sandwich, des fruits et légumes vendus en vrac.

Pour ce type de denrée, le règlement européen n°1169/2011 concernant l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires (appelé plus simplement le « Règlement INCO ») indique qu’une étiquette placée à proximité du produit doit indiquer notamment (en plus de la dénomination de vente, des allergènes, du prix), l’état physique du produit, c’est-à-dire si le produit est décongelé.

Cette règle d’étiquetage vise à informer les consommateurs sur l’état du produit et à éviter toute recongélation d’un produit vendu décongelé. En effet, une succession de congélation/décongélation fragilisent le produit et favorisent le développement des microorganismes. Cette pratique est à bannir.

Les pâtisseries concernées :

Cette obligation d’étiquetage sur l’état « décongelé » concerne :

  • Les produits achetés surgelés et les produits congelés par l’artisan lui-même, qui sont ensuite décongelés à température réfrigérée avant la remise au consommateur
  • Les entremets/pâtisseries individuelles stockés congelés dont la seule opération effectuée après la décongélation est le décor ou le glaçage

Cette obligation ne concerne pas :

  • les produits qui ont été congelés avant cuisson (flans, quiches, viennoiseries, fonds de tarte, galettes….)
  • les coques de pâtes à choux cuites congelées non garnies, la garniture est fraîche
  • les entremets ayant subi une « congélation » superficielle (croutage) pour pouvoir les décercler
  • les chocolats conservés jusqu’à -25°C

Les possibilités d’étiquetage pour les pâtisseries vendues décongelées :affiche-igloo-patisserie

Deux solutions d’étiquetage pour répondre à cette obligation réglementaire :

  • Soit en indiquant directement la mention « décongelée » sur l’étiquette du produit
  • Soit en apposant un logo sur l’étiquette du produit (igloo, pinguin, flocon) qui renverra à une affiche explicative de ce logo dans le magasin, visible par les clients. Ci-après un exemple d’affichage proposée par la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française

Exemple des deux possibilités d'étiquetage

etiquette-patisserie
Sources :

Site de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Site de la Confédération Nationale de la Boulangerie Pâtisserie Française

Visionner la vidéo Youtube

youtube: 

Voir toutes les News