Nutri-score : définition, explications, réglementation

10 mars 2019

Le Nutri-score refait surface dans l’actualité car son affichage vient d’être rendu obligatoire sur les affichages publicitaires. Retour sur les origines et la réglementation autour de ce logo…

logo-nutri-score

La définition du Nutri-score :

Le Nutri-score est un logo représentant une échelle de 5 lettres (de A à E) et de 5 couleurs (du vert au rouge). Il a pour objectif d’informer les consommateurs sur la qualité nutritionnelle des aliments. Il permet en un coup d’œil de comparer les aliments entre eux et d’orienter les choix les plus favorables pour la santé :

  • A/vert = meilleure qualité nutritionnelle
  • E/rouge = moins bonne qualité nutritionnelle

L’origine du Nutri-score :

Ce n’est un secret pour personne, les maladies liées à la malbouffe sont nombreuses : obésité, maladies cardio-vasculaires, diabète… Dans un objectif de santé publique, l’information des consommateurs sur la composition des denrées alimentaires est devenue un axe important pour la diminution de ces maladies.

Depuis le 13 décembre 2016, le règlement européen n°1169/2011 rend obligatoire l’affichage de la déclaration nutritionnelle sur les denrées préemballées. Cette déclaration nutritionnelle doit présenter a minima pour 100g ou 100ml de produit : la valeur énergétique, la quantité des matières grasses, d’acides gras saturés, de glucides, de sucres, de protéines et de sel. Toutefois, il faut reconnaître que ces données restent très floues et difficilement interprétables pour toute personne novice en nutrition…

Un exemple de déclaration nutritionnelle sur un paquet de biscuits

tableau-valeurs-nutritionnelles

En 2016, dans le cadre de la Loi Santé et de la lutte contre l’obésité, les pouvoirs publics français décident donc de la mise en place d’une information visuelle pour améliorer la compréhension nutritionnelle du consommateur.

Fin 2016, une étude est alors menée auprès des acteurs économiques et des consommateurs autour de 4 dispositifs possibles d’étiquetage. Il en ressort que le Nutri-score est le système le mieux compris et le plus performant.

Le Nutri-score a été conçu par l’Agence Santé Publique France, en s’appuyant sur les expertises de l’Université Paris 13, de l’ANSES (Agence Nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) et du Haut Conseil de Santé Publique. Derrière ce logo, il existe un algorithme (développé en 2005 par une équipe de recherche d’Oxford, en Grande Bretagne) qui attribue un score à chaque produit alimentaire en fonction de sa composition nutritionnelle basée sur 7 éléments : l’énergie, le sucres, les acides gras saturés, le sel, les protéines, les fibres et la quantité de fruits et légumes.

Malgré une opposition des lobbying alimentaires, le Nutri-score a été adopté en France en 2017. Il a depuis conquis d’autres pays : l’Espagne (novembre 2018) et la Belgique (août 2018).

La réglementation :

Le règlement européen n°1169/2011 indique que les « États membres peuvent recommander aux exploitants du secteur alimentaire d’utiliser une ou plusieurs formes d’expression ou de présentation complémentaires de la déclaration nutritionnelle dont ils estiment qu’elles satisfont le mieux aux exigences ».

Ainsi, l’utilisation du Nutri-score est une recommandation des pouvoirs publics français, mais n’est pas obligatoire. L’application du Nutri-score sur les emballages des denrées alimentaires reste facultative et repose sur le volontariat des entreprises. Si plus de 50 entreprises de l’agroalimentaire et de la grande distribution se sont engagés à adopter le logo sur leur étiquetage, il n’est pas encore utilisé par tous.

Ce 21 février 2019, l’Assemblée Nationale a rendu obligatoire l’application du Nutri-score sur tous les supports publicitaires des denrées alimentaires. A noter toutefois que les annonceurs pourront déroger à cette obligation moyennant une contribution à l’Agence Nationale de Santé Publique.

L'entrée en vigueur de la mesure est fixée au plus tard au 1er janvier 2021 pour laisser aux professionnels le temps de s'adapter.

Affaire à suivre…

 

Sources :

Site du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

Site officiel de l’Administration Française

Visionner la vidéo Youtube

youtube: 

Voir toutes les News